Philippe Tailliez

À la mémoire du Commandant Philippe Tailliez, Père de la Plongée sous-marine autonome

Accueil > Plongeur > Les trois Mousquemers jettent l’ancre à Sanary

Les trois Mousquemers jettent l’ancre à Sanary

mercredi 10 avril 2013

En compagnie des descendants des trois pères de la plongée autonome, le maire de Sanary a annoncé la création d’un espace dédié à l’histoire de l’exploration des fonds marins

Jacques-Yves Cousteau, Frédéric Dumas et Philippe Tailliez, pères fondateurs de la plongée sous-marine avec scaphandre autonome. Trois légendes des mers, dont l’histoire est intimement liée à celle de Sanary. Pour faire vivre leur mémoire, un espace de près de 1 500 m2 dédié à la découverte des fonds marins, situé entre la médiathèque et le parking des Picotières, sortira de l’eau.

L’annonce a été faite hier midi par le maire, en grande pompe, dans la petite salle du théâtre Galli, devant plus d’une centaine de personnes. Et en présence des descendants des trois Mousquemers : Jean-Michel Cousteau, fils du commandant au bonnet rouge, Bernard, le fils de Philippe Tailliez, et les petits-enfants, Félix et Stéphane, ainsi que Zoé, petite-nièce de Frédéric Dumas.

« C’est à Sanary qu’est née la conquête de la mer par la plongée, et l’aventure des Mousquemers est le point alpha de cette histoire », a déclaré Ferdinand Bernhard, qui a invité « toutes les bonnes volontés qui ont envie de partager cette passion à rassembler un maximum de savoir et de matériel pour mettre en œuvre ce projet ».

« Continuer à faire marcher le rêve »

L’aventure des Mousquemers a donc trouvé son arche. Ses arches, même, avec le Centre de la mer et de la plongée, qui verra le jour dans l’année au fort de la Cride. Mais elle a également trouvé ses ambassadeurs, en la personne des descendants des trois illustres conquérants des mers. Un statut qui leur confère une certaine attention et légitimité pour « porter une parole », confirme Félix Tailliez.« Nous sommes là en tant que soutiens, pour donner confiance aux investisseurs et aux politiques pour sa réalisation. »

La concrétisation prochaine de cette idée, qui a germé dans les esprits il y a plus de quinze ans, a ému le fils du pacha de la Calypso. « C’est une action qui va devenir une réalité. Il faut continuer à faire marcher le rêve de ces hommes, qui ont dédié leur vie à la mer, de découvrir et partager cette passion. C’est notre mission de passer le flambeau aux générations futures. »

Pour Jean-Michel Cousteau, cela passe surtout par l’éducation de ces générations, notamment dans les communes des côtes varoises, à l’image de Sanary, où « la découverte et la popularisation de ce qui se passe sous la surface ont démarré ».

Aymeric Brégoin (abregoin@nicematin.fr)


Voir en ligne : Article publié le mardi 09 avril 2013 dans Var Matin

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?