Philippe Tailliez

À la mémoire du Commandant Philippe Tailliez, Père de la Plongée sous-marine autonome

Accueil > Forum > Philippe Tailliez

Philippe Tailliez

à propos du Commandant Philippe Tailliez

2002

Messages

    • J’ai bien connu le Capitaine de Frégate Philippe Tailliez, ayant eu l’honneur de servir sous ses ordres en 1955, alors qu’il terminait son dernier embarquement au GERS.Mes souvenirs seraient trop longs à écrire ici. Sachez seulement que nous étions devenu de grands amis.
      Notre dernière rencontre à eu lieu à Bandol sur le site de la première plongée en 1943. Là ou avec lui j’ai fais mettre en place une plaque commémorative.
      Donc notre dernière rencontre s’est passé alors que je protestais avec véhémence auprès de personages illustres qui le faisaient plonger
      J’ai des photographies de cet "exploit" qu’on lui a fait faire. Il n’avais pas besoin de cela pour être un grand monsieur.
      Gérard Loridon

  • bonjour
    je suis fabian laguesse je suis un jeune plongeur scaphandrier classe II j’habite en belgique
    je voudrais si quelqu’un le peux m’aidez a obtenir une copie du reportage de theo mavrostomos (l’homme le plus profond du monde -701m)passer sur l’emission de la belle bleue du 26fevrier 2005 je fourni bien sur le support DVD ou autres et une renumeration je remercie d’avance toutes les personne qui pourront m’aidez c’est vraiment important pour moi cordialement a tous
    fabian

  • A l’occasion du centenaire du Commandant Tailliez, des 60 ans de plongée de Jean-Michel Cousteau et des 50 ans de la FFESSM,

    Une célébration aura lieue le vendredi 28 octobre 2005 à 21h, au Festival International de l’Image Sous-marine d’Antibes / Juan-les-Pins.

    A ce titre, le site www.philippe.tailliez.net a été présenté dans la catégorie "site web" de cette 32ème édition du festival.

    Voir en ligne : Le Festival International de l’Image Sous-Marine

  • Bon jour,
    j’ai été ravi de relire l’interview que j’avais réalisée il y a vingt ans de Philippe Tailliez. Je cite souvent cette rencontre comme l’une de mes plus belles et de mes plus fortes expériences humaines.
    Cordialement
    JF Moruzzi

    • Bonjour à vous Jean-François Moruzzi !

      Les petits-fils du Commandant Tailliez (Thomas & Félix) sont ravis également de découvrir que moins d’un mois après la mise en ligne de cette interview, vous ayez autant de plaisir que nous à la relire !

      Ce site est destiné à recueillir, entre autres, les témoignages de celles et ceux qui ont côtoyés philippe, et qui souhaitent raconter leur rencontre et échanges avec notre grand-père.

      N’hésitez pas à réagir sur l’article lui-même en apportant toutes les précisions et autres remarques que vous jugeriez utile !

      Bien à vous.

    • Bonjour messieurs,
      passionné de plongée sous-marine et Toulonnais d’origine,
      j’avais entendu parler du projet de votre grand-père, et le "Quotidien" a accepté de m’envoyer réaliser cette interview. Je me souviens parfaitement de cet après-midi ensoleillé, passé dans le jardin de sa maison, avenue Frédéric Mistral si ma mémoire est exacte. Il parlait tout doucement, avec même timidité au début, m’expliquant son projet, trouvant toujours le mot juste, celui qui vous touche. J’étais un tout jeune journaliste - je n’avais que 22 ans -et j’ai réalisé depuis sans doute plusieurs centaines d’interviews, mais cet après-midi est gravé dans ma mémoire. Sa gentillesse, son intelligence, sa vivacité d’esprit et son immense simplicité m’ont vraiment touché. J’ai eu beaucoup de mal à quitter sa maison.
      Une anecdote : quelques mois plus tard, j’ai rencontré le Commandant Cousteau. Je le voyais pour tout autre chose, et la rencontre ne se passait pas très bien (comme souvent avec les journalistes !). Il était de mauvaise humeur, et même agressif. J’ai alors parlé du projet de votre grand-père, en lui précisant que je l’avais rencontré récemment. Il s’est brusquement adouci, et il m’a dit : "le projet de Philippe est un peu utopique de mon point de vue, mais croyez-moi, si je peux l’aider en quoi que ce soit, je l’aiderai ! " Et comme par magie, la suite de notre entretien s’est beaucoup mieux passée. Il estimait énormément votre grand-père, mais je suppose que je ne vous apprends rien. J’ai bien sûr appelé Philippe Tailliez pour lui répéter ce que m’avait dit Cousteau.
      Voici juste quelques souvenirs rapides.
      Bien à vous
      JFM
      PS : votre grand-père m’avait confié à l’époque qu’il avait un projet de livre, qu’il voulait intituler "un océan d’incertitudes". Un superbe titre. L’a-t-il finalement publié ?

    • Bonjour Jen-François Moruzzi. Philippe Tailliez n’a pas publié "Un Océan d’incertitudes". Il disait effectivement vouloir écrire ses "mémoires" qui auraient eu un tel titre. De 1985 à 1995 je connais peu cette période de sa vie pour dire quoi que ce soit. Mais ce que je sais c’est que après 1995, il a voulu que Plongées sans câble (Arthaud, 1954) soit réédité, ce qui fut fait en 1998 chez l’éditeur Edisud. Il avait alors 90 ans. Quant à Aquarius il disait "c’est mon meilleur ouvrage" mais sa réedition n’a pas été engagée. Il faut dire que c’est un ouvrage complexe. Pour "Un Océan d’incertitudes" je crois que c’est à ceux qu’il a connu d’écrire ce que cet homme a été pour eux. Et c’est ce à quoi modestement mais précisément ce site se propose de s’associer. Par votre participation au forum vous participez à son oeuvre inachevée. Et l’on peut croire, selon votre article de 1985, que de notre "incertitude" nous puissions ensemble communier dans le souvenir de ce que fut et est encore dans nos coeurs Philippe Tailliez.
      Merci.

      Voir en ligne : Philippe Tailliez : une de mes plus belles rencontres

  • Bonjour messieurs, je suis le petit-fils de Marguerite Pianelli, vous vous souvenez très certainement d’elle. Les escapades à Port-Cros, à New-Orleans... Moi même je m’appelle Frank Lopiccolo.
    C’est un honneur pour moi de pouvoir dire que je suis allé plusieurs fois chez Philippe, avec une petite pensée pour sa chatte " Nina " et me rappelant de ses Kinder au frigo :D

    Ca serait un plaisir de pouvoir vous revoir après cette longue absence...

  • bonjour
    il a côtoyé toute ma jeunesse avec sa petite tache blanche dans les cheveux. Toujours distrait mon père travaillait avec lui dans l’équipe depuis les début du GERS il m’en ont fait voir de drôle. Dans un caisson a 8 ans avec l’équipe par 20 m de fond simulé ils se sont amusés à taper des coups de marteau sur le caisson il habitait pas loin de chez nous au MOURILLON. j’ai gardé une lettre ddu commandant ou il ou il remercie mon père ppour son aide sur le projet AQUARIUS et lui demande s’il ne connais personne pouvant l’aider à financer son projet. Il a offert (ainsi queCOUSTEAU et HOUOT ) ses deux premier livre recouvert cuir et dédicacé je vous met sa dédicace d’un

    JPEG - 189.3 ko

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document