Philippe Tailliez

À la mémoire du Commandant Philippe Tailliez, Père de la Plongée sous-marine autonome

Accueil > Précurseur > La dernière plongée...

La dernière plongée...

Cérémonie d’adieu au Commandant Philippe Tailliez

vendredi 14 février 2003, par Thomas Tailliez

À quatre-vingt-dix-sept ans, celui qui a guidé nos premiers pas en archéologie et dont les qualités humaines nous ont servi de modèle vient de s’éteindre.
C’est avec beaucoup de tristesse que la nouvelle pourtant inévitable nous atteint tous. Nous pensons bien sûr à sa famille, mais aussi à tous ceux qui l’ont côtoyé à un moment ou à un autre et qui ont été touchés par son humanité et sa vision des choses.
Son souvenir restera pour toujours attaché aux origines de la plongée en scaphandre autonome et à l’aventure des bathyscaphes, mais pour ses amis et ses proches c’est l’homme attentif aux autres, scrupuleux et modeste qu’ils garderont en mémoire.
(Archeonavale.org)

Photos de la Cérémonie d’adieu

Hommage militaire rendu par la Marine Nationale sur le port de Toulon

JPEG - 68.1 ko
JPEG - 69.1 ko
JPEG - 58.4 ko
JPEG - 57.2 ko
JPEG - 71.9 ko
JPEG - 65.2 ko
JPEG - 80.7 ko
JPEG - 66.1 ko
JPEG - 52.4 ko
JPEG - 78 ko
JPEG - 87.4 ko
JPEG - 76.5 ko
JPEG - 75 ko
JPEG - 98.8 ko
JPEG - 84.1 ko
JPEG - 59.5 ko
JPEG - 68.1 ko
JPEG - 84.9 ko

A bord du navire "Le Persée"

JPEG - 47 ko
JPEG - 72.2 ko
JPEG - 42.3 ko
Départ de la vedette
JPEG - 68.3 ko

Mise à l’eau de l’Urne : Immersion des cendres de Philippe Tailliez au large de St-Mandrier, à l’entrée de la Rade de Toulon.

JPEG - 74.3 ko
JPEG - 54.9 ko
JPEG - 22 ko
JPEG - 59 ko
JPEG - 70.5 ko
JPEG - 60.1 ko
JPEG - 61.6 ko
JPEG - 66.8 ko
JPEG - 59 ko

Philippe Tailliez - L’Enthousiasme Est La Seule Vertu (2002)

Réalisation :
Laetitia Rapuzzi

Résumé :
La vie du commandant Philippe Tailliez est marquée par l’enthousiasme, la curiosité, l’avidité de connaitre et de comprendre le monde sous-marin. Humaniste, observateur, analyste et rêveur, le "Père de la plongée" connait une aventure humaine exceptionnelle qui couvre toutes les facettes de la pénétration autonome sous les océans.

Biographie de Philippe Tailliez

Fondateur et Président du GRAN de 1982 à 1998, puis Président d’Honneur.

Né le 15 Juin 1905, promotion 1924 de l’Ecole Navale.

Appartenance à des organismes, sociétés d’étude et de recherche scientifique

Cofondateur avec Jacques-Yves Cousteau, et premier commandant du Groupe d’études et de recherches sous-marines de la Marine Nationale (GERS) de 1945 à 1948, puis à nouveau commandant du GERS de 1953 à 1955.

- Membre fondateur en 1948 de la Fédération Française d’Etude et de Sports Sous-marins (FFESSM), membre de son comité directeur et Président de son comité technique jusqu’en 1964.
- Membre du comité directeur de l’Office français des recherches sous-marines à Marseille depuis sa création en 1954.
- Membre du comité de direction des bathyscaphes (Institut Océanographique) depuis 1955.
- Membre du bureau exécutif de la Confédération mondiale des activités subaquatiques, vice-président de son comité technique de 1960 à 1967.
- Membre fondateur depuis 1961, du Club Jules Verne, présidé par Jean-Jules Verne, petit-fils du romancier.
- Membre de l’Académie du Var, depuis 1962.
- Membre de l’Academy of underwater arts and sciences de Philadelphie, depuis 1963 avec l’inscription suivante : « Commandant Philippe Tailliez - Pioneer free diver, inspirer and poet of underwater exploration. Tailliez was with his comrade, Frédéric Dumas and Jacques-Yves Cousteau, the FIRST of the menfish. He has contributed to the arts of undersea cinematography, bathyscaphy and eminently to marine archaeology. He held in high esteem by underwater-men everywere for his unselfish contributions to the « Fédération Française d’Etude et de Sports Sous-marins » and to « Confédération mondiale des activités subaquatiques ». As a prolific author on submarine researche, Tailliez has inspired and guided many ».
- Membre depuis 1964 de la Société franco-japonaise d’océanographie de Tokyo .
- Conseiller technique du Parc National de Port-Cros (Iles d’Hyères) depuis 1964.
- Conseiller technique et expert maritime de la Direction des Affaires Culturelles (Archéologie sous-marine) en 1965.
- Membre du Conseil d’Administration de la Fondation Océanographique Ricard, depuis 1974.
- Membre fondateur et président du Groupe de Recherche en Archéologie Navale de 1982 à 1998, puis Président d’honneur.

Oeuvres cinématographiques et littéraires

Films :

- « Par 18 mètres de fond » (1942), premier documentaire tourné sur la chasse sous-marine, en collaboration avec le Commandant Jacques-Yves Cousteau et Frédéric Dumas .
- « Épaves » (1943) premier documentaire sur le monde sous-marin et la plongée en scaphandre autonome, en collaboration avec Jacques-Yves Cousteau et Frédéric Dumas. Prix du Comité International pour la diffusion des Arts et des Lettres - Festival de Cannes 1946.
- « Paysages du silence », « Une plongée du sous-marin Rubis », « Autour d’un récif » et « Les phoques du Sahara », films tournés entre 1947 et 1950 en collaboration avec Jacques-Yves Cousteau et Frédéric Dumas.
- « Mars et Neptune » (1957), premier film documentaire sous-marin en couleur.
- « L’épave du Titan » (1957), relevage de l’épave antique du Titan.
- « Naissance de l’Aquarius » (1962), documentaire technique sur le Bathyscaphe éponyme en collaboration avec H. Sellner.

Ouvrages :

- « La plongée en scaphandre », ed. Elzevir, 1949. Coauteur avec F. Dumas, J.Y. Cousteau, J. Alinat, F. Devilla. Premier manuel consacré à la plongée en scaphandre.
- « La plongée », ed. Arthaud, 1959, par les mêmes auteurs.
- « Plongée sans câbles », ed. Artaud, 1954. Prix Nautilus.
- « Nouvelles plongées sans câbles », ed. Arthaud, 1960.
- « Nouvelles plongées sans câbles (1943 à 1966) », ed. Arthaud, 1967.
- « Aquarius », ed. France Empire, 1961. Prix de l’Académie de Marine.
- « Plongée sans câbles », ed. Edisud, 1998.

Dans le domaine de l’archéologie sous-marine Philippe Tailliez est aussi l’un des pionniers.

En 1948, avec l’Elie Monnier, bâtiment base du groupe d’étude et de recherche sous-marine (GERS) de la Marine Nationale, il entreprend l’exploration de l’épave de Mahdia, un navire qui avait été découvert en 1907 par des pêcheurs d’éponges puis exploré de 1908 à 1913 par des scaphandriers à casque. Cette intervention en compagnie de J.Y. Cousteau est la première intervention archéologique utilisant la plongée autonome.

L’expérience acquise permettra à Philippe Tailliez d’entreprendre en 1958, la fouille de l’épave du Titan (Île du Levant), un navire romain daté du Ier siècle avant J.C. Cette fouille est considérée comme la première étude scientifique d’une coque de navire antique.

C’est à la même époque qu’il plonge pour la première fois sur le site de la Pointe du Russe (Île du Levant), qui se révèlera être l’épave du Slava Rossii, un vaisseau russe de 66 canons coulé en 1780, dont le GRAN entreprendra la fouille en 1980.

Il participera par la suite à toute les campagnes du GRAN qui se sont déroulées en France.

Portfolio

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Lien hypertexte

(Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d’informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

Ajouter un document